[CRITIQUE] « JAMAIS CONTENTE » AU CINÉ LE 11/01/2017

On a vu « Jamais contente » en famille, et on en est ressorti avec un grand sourire, preuve de la réussite de film avec un bel esprit de feelgood movie.

Avec Bastien et un copain de sa classe, on a donc suivi les aventures d’Aurore, adolescente qui redouble sa cinquième, a du mal avec l’école, avec sa famille et même avec ses amies ! En voyant juste le résumé de l’histoire, je me suis dit que motiver 2 garçons pré-ado d’aller voir un film sur une ado, ce n’était pas gagné. Bien au contraire, dès la bande-annonce ils ont eu envie d’en (sa)voir plus !

Donc, les garçons de 9 ans ont adoré les histoires de cette fille de 13 ans, ils ont beaucoup ri, et les répliques vont souvent mouche. Les parents (et la salle en entier) ont aussi bien ri, pas forcément aux mêmes moments que les enfants, pas forcément pour les mêmes raisons.

Personne n’avait lu les romans de Marie Desplechin dont est tiré le film (« Le journal d’Aurore »), on ne pourra donc pas dire si l’adaptation est fidèle ou non, si l’on retrouve l’esprit des livres. Mais Marie Desplechin étant totalement impliquée dans le projet, on pense que oui !

Et nous sommes tous ressortis avec le plaisir d’avoir vu un bon film, une belle chronique, d’avoir croisé des personnages attachants.

Petit tour vers la bande-annonce, puis on détaille nos avis !

Les deux garçons ont aimé tout le film et ne sont pas ennuyé du tout. Certaines remarques d’Aurore ont fait mouche, et les personnages de la grand-mère (Catherine Hiegel) et du prof (Alex Lutz avec un rôle qui semble écrit pour lui) ont beaucoup plu.

Certains sujets abordés n’ont pas trouvé résonance chez eux, encore trop jeunes, mais cela n’a en rien gâché leur plaisir. Cela a juste provoqué des explications de vocabulaire pas du tout encombrante pour les parents, autour du mot « frigide » par exemple !

Côté adultes, le film fait mouche aussi, la chronique de cette adolescence « normale » (pas de supers pouvoirs, pas de supers aventures (si ce n’est le rock)) est sans temps mort, sans personnages trop stéréotypés.

Le tout avec de jeunes acteurs justes (Léna Magnien dans le rôle d’Aurore est omniprésente à l’écran dans des registres très différents, Patricia Mazuy en mère lucide, Philippe Duquesne (pour les moins jeunes, c’est un membres de la troupe des Deschiens époque créatrice de Canal +) en père généralement cool (mais pas toujours))

« Jamais contente » est un film familial par excellence, qui plaira aux filles mais aux garçons aussi, et même à ceux et celles qui ne sont pas encore ados. Dès 8 ans, les enfants peuvent le suivre facilement.

Le film sort le mercredi 11/01/2017 et ne tardez pas à le voir en salle !

Et pour ceux qui cherchent les auteurs des chansons, c’est les Black Rebel Motorcycle Club. Petit bonus pour ceux qui sont restés jusqu’au bout de cet article voici la chansons que le groupe, avec Aurore en chanteuse, répète tout au long du film (« Beat the Devil’s tattoo »)

On a été invité (à l’avant-première parisienne) et on remercie Charline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s